Langage symbolique.. le langage des oiseaux

livre

Parler et écrire revient à émettre des sons et à dessiner des formes. De tous les vivants, l’être humain est devenu un spécialiste dans ce genre d’exercice. Se souvient-il encore qu’il réitère par là un acte fondateur et sacré ? Ces deux voies d’expression du sens, celles de la géométrie et de la sonorité, s’enracinent très profondément dans la nature de l’univers.

La philosophie tantrique enseigne que la Mère Divine se manifeste par la forme et le nom, et qu’il existe de nombreux mondes sur différents plans de conscience, tous contrôlés par le pouvoir de la Mère Divine. L’objectif de la pratique tantrique consiste à s’identifier au Sans Forme et au Sans Nom situé au-delà de tous ces univers : à la suprême Shakti. Comprendre le jeu des noms et des formes est un premier pas pour sortir de la prison de nos identifications et nous ouvrir au pouvoir, à la conscience et à la bénédiction du Suprême.

Pourtant nous acceptons habituellement notre langue et notre l’écriture comme une évidence qui s’impose à nous du fait de l’histoire. Elle serait le fruit du passé, d’un mélange imprévisible issu du brassage des peuples, des conquêtes territoriales, des évolutions culturelles et, en ce qui concerne le français, une transformation particulière du latin. De ce point de vue, les lettres, les sonorités et les accents toniques se forment et se déforment au gré des aléas de l’histoire, l’alphabet et le verbe sont des habitudes forgées par un passé ancestral.

Voici donc deux thèses sur l’origine du langage. La première affirme que le verbe est créateur d’Histoire, la seconde que le verbe est créé par l’Histoire. L’une flirte avec les traditions religieuses tant orientales qu’occidentales pour qui le « verbe s’est fait chair », l’autre s’appuie sur la pensée scientifique qui voit le monde organisé comme sorti du terreau informe d’une matière en chaos. Evitons tout de suite deux écueils : prendre fait et cause exclusif pour l’une de ces deux visions du monde, et les confondre avec le débat actuel autour du créationnisme et du darwinisme.

La langue française contient un métalangage qui évoque directement l’intelligence de la nature. L’intelligence du corps qui « parle » du sens de sa maladie et de ses organes, l’intelligence de notre prénom qui signe (partiellement) notre identité, l’intelligence de mots aussi banaux que « interdit » où « âme », qui se décode « a-me », sans « moi », « sans ego » et aussi : « la force créatrice (A) de l’amour (M, « aime ») diffuse dans la totalité de la personne (E) ».

Les deux significations émanent du même mot. Diffuser l’amour dans toutes les directions implique un effacement du moi. Cela n’est pas nouveau. Mais il est remarquable de le découvrir d’une manière aussi simple et synthétique dans ce mot forgé par la langue française. Nous ignorons à vrai dire si les autres parlers – Anglais, Allemand ou Italien par exemple – arborent les mêmes caractéristiques.

Au fait, pourquoi la « langue des oiseaux » ?
Cette expression fut apparemment forgée par les alchimistes dans le but de protéger et de transmettre tout à la fois les secrets du Grand Œuvre. Les oiseaux sont des organismes biologiques qui se déplacent dans l’air. Ce sont, symboliquement, des formes pensées qui naviguent dans l’univers des idées (l’air).
Ils représentent donc le monde du sens en mouvement et leur vol était, du reste, utilisé par les anciens Grecs comme un moyen de divination. De cette antique pratique, il nous reste encore l’expression « un oiseau de mauvais augure ».
D’une manière plus imagée, ces volatils sont la métaphore des anges. Encore appelée « langue des anges », la langue des oiseaux nous parle du monde du sens et, littéralement, du dit de la déité.

livre oiseaux

Un petit florilège de langage « codé » :

La magie (l’âme agit) Ange (En Je)
Concret (qu’on crée)
Jouissance (jouir de ses 5 sens)
Jugement (celui qui juge ment)
Joie (joue à …)
Comparaison (con par la raison)
Univers (unis vers…)
La matière (l’âme à tiers + corps + esprit)
Je (Jeu)
La mort (l’âme hors)
Soigner (Soi nié)
Potentiel (potes en ciel)
Merveilleuse (Mère veilleuse)
Naissance (né sens)
Enquête (quête en soi)
élève (élever spirituellement)
Concentré (c’est les cons qui se concentrent pour se centrer)
S’entendre (tendre en soi)
Langage (lent gage)
Eau (haut)
impersonnel (un + personnel = l’absolu + le relatif)
information (in-formation, la forme se crée à l’intérieur de l information)
Tumeur (tu meurs)
Terrien ( t’es rien)
Satyre ( ça tire)
L’égo (jouet Lego)
Etrange (être-ange)
Essentiel (essence – ciel)
Secret (se crée)
Sacré (Ca crée)
Des livres (délivre)
Fort ( feu/F – eau/O – air/R – terre/T )
L’écrit (les cris)
Maladie (mal a dit)
Lire des livres/lire délivre
Enfermement ( Enfer me ment)
Merveilleuse ( mère veilleuse)
Car Paix dit Aime(carpe diem)
Secret / se crée
Sacré / ça crée…..

Patrick Burensteinas, un Alchimiste – Et puis une petite vidéo 😉 ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s