Le pire des esclavages pour l’homme

les-pensees

Souvenons-nous de ceux qui ont oeuvré pour nous-avant nous , pour le bien commun ;
afin de ne pas répéter les mémoires historiques.

*-*-*-*

Je partage avec vous sous un angle non dogmatique, mais sous l’angle « des énergies christique » si chères à mon <3.

*-*-*-*

« Le pire des esclavages pour l’homme est la perte de cette lumière venue de tous les sanctuaires de l’antiquité qui enseignaient qu’il est fils de Dieu.

Quand Jésus est venu révéler cette grande vérité à la foule, il a été crucifié ; jamais jusque-là cette vérité n’avait été révélée au peuple de peur qu’en prenant conscience de sa grandeur, il n’obéisse plus aux règles qui lui étaient imposées par les pharisiens et les sadducéens. Le Christ a été le plus grand révolutionnaire parmi les messagers de Dieu, il a passé outre à toutes les lois anciennes, c’est pourquoi on lui a fait expier sur la croix cette audace qu’il avait eue de dire que tous les hommes étaient fils d’un même Père.

Il était déjà écrit dans l’Ancien Testament : « Vous êtes des dieux », mais cette vérité avait été volontairement mise à l’écart et elle l’est encore aujourd’hui. Pourtant le salut des humains est dans la reconnaissance de cette réalité qu’ils sont tous les fils du même Père, Dieu, et de la même Mère, la Nature, l’Âme universelle. Tant qu’ils n’en prendront pas conscience, ils ne connaîtront pas leur véritable nature, ils passeront à côté de l’essentiel, et évidemment ils souffriront.

Aussi bien ceux qui ne veulent pas reconnaître à tous les hommes leur origine divine que ceux qui ne cherchent pas à découvrir cette origine en eux-mêmes, tous ceux-là souffriront, car il est impossible de trouver le bonheur tant qu’on rejette cette vérité fondamentale de l’essence divine de l’homme.

Oui, car Dieu a déposé en l’homme un noyau, un germe, un modèle de perfection, de splendeur, dont nous devons nous approcher jusqu’à ne plus faire qu’un avec lui.

C’est pour les pousser à atteindre ce modèle que Jésus disait à ses disciples : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ». Et comment peut-on devenir parfait comme son Père céleste quand on ne sait pas comment Il est puisqu’on ne L’a jamais vu?

En réalité il n’est pas nécessaire de L’avoir vu. Puisque dans chaque créature est déposée, comme une graine, cette image de la perfection du Père céleste, si vous nourrissez cette graine, si vous l’arrosez, si vous la vivifiez, peu à peu vous vous approcherez de la perfection. Il y a en vous une semence où est gravée l’image de la perfection divine, mais il faut avoir un idéal élevé pour pouvoir l’alimenter, la renforcer, afin que cette semence se mette à germer.

C’est pourquoi on peut dire que l’homme est venu sur la terre avec une mission.

Mais ne comprenez pas mal ce mot « mission ».

Beaucoup de gens très ordinaires s’imaginent qu’ils ont une mission : ils n’ont ni facultés, ni dons, mais ils se sont mis dans le crâne qu’ils sont envoyés par le Ciel pour rétablir l’ordre dans le monde, et quand on les voit tellement faibles et chétifs, on est stupéfait !

Bien sûr, nous tous, nous avons une mission, mais il faut savoir laquelle.
Cette mission est de développer tous les germes des qualités et des vertus que le Ciel a déposés en nous. Que, de temps en temps, le Ciel choisisse un être pour une mission exceptionnelle, c’est possible aussi, mais la mission collective des humains est de se développer peu à peu jusqu’à la perfection. Même s’ils n’ont pas de grandes facultés, même s’ils sont encore abrutis, ils ont cette mission à accomplir : travailler, s’améliorer, évoluer.

Malheureusement, pour les fausses missions beaucoup sont prêts – ils se croient capables de sauver la France comme Jeanne d’Arc ! – mais leur vraie mission ne les intéresse pas.

Non, il faut s’occuper d’abord de cette mission que Dieu a donnée à tous les hommes : devenir parfaits comme Lui.

Et comme dans une existence, qui est tellement courte, ils n’y arriveront pas, ils reviendront pour continuer leur travail. Car lorsque Jésus disait : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait », il sous-entendait la réincarnation.

Sinon, lui qui était tellement sage et éclairé, comment pouvait-il demander aux humains de devenir parfaits en une seule existence ?

Ou bien il ignorait la faiblesse humaine, ou bien il n’avait aucune idée de la grandeur de Dieu. S’il n’avait pas envisagé la réincarnation, ce précepte aurait été insensé. Avec la réincarnation tout devient possible et sensé.
Et si Jésus a demandé la perfection aux humains, c’est justement parce qu’il savait que le perfectionnement est la loi de l’univers entier. »

Omraam Mikaël Aïvanhov

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s