Ouf nous sommes sauvés… Pfizer est là !

Vous pouvez partager mon travail mais il est sous copyright ©

Alors prêts pour la picouze ? bah oui ça fait des mois qu’on vous prépare – aller faites pas les complotistes quoi…

C’est une MEGA GOOD NEWS il est né le « divin vax-hein » pile pour Noël, il est pas beau le cadeau ?

Photo de RF._.studio sur Pexels.com

Bon il y a quand même un bémol… moi je dis ça moi je dis rien !

Pfizer est une société pharmaceutique américaine fondée en 1849.
55 Milliards $ de CA – ça rapporte la maladie dis moi !

Historique wikipédia : le cucul qui pue / des casseroles au cul

En 2003, trois employés de Pfizer sont contaminés par un virus créé par les laboratoires de la société. La société reconnaît les faits mais Becky McClain, une des employés contaminés, développe des symptômes plus graves que ses collègues. Elle se révolte et critique ouvertement les méthodes de Pfizer. Licenciée en 2005, Becky McClain porte plainte en accusant son ancien employeur de n’avoir pas mis en œuvre les mesures de sécurité nécessaires pour protéger ses employés et de l’avoir licenciée abusivement

En mai 2007, le gouvernement Nigérian a porté plainte contre le groupe Pfizer, l’accusant d’avoir provoqué en 1996 la mort de onze enfants lors de tests de médicaments contre la méningite . De plus, de nombreux autres enfants auraient développé des symptômes plus ou moins graves (surdité, paralysie, lésions cérébrales, etc.)

En 2009, Pfizer accepte de verser une amende record de 2,3 milliards de $ aux autorités américaines. La société était accusée d’avoir fait la promotion, abusive, de médicaments interdits par la FDA

Le 5 septembre 2016, Jérôme Cahuzac (ministre voleur menteur)  affirme, lors de l’ouverture de son procès, que le compte illégal qu’il avait ouvert en Suisse avait été alimenté (il parle de deux versements) par des fonds venus des laboratoires Pfizer.

En 2019, un procès est intenté contre la marque autour d’une série de décès liés au vapotage.

Déjà là c’est vachement moins SAFE non ?


Et pis la question des « inutiles » de « ceux qui ne sont rien »… il parait qu’il a muté 4fois le coco-vide ?! Ecoutez le Dr Fouché : un virus ARN qui change tout le temps (il faut réadapter le vax) – 4ème variant de celui de mars… heuuu donc le vax ne marchera jamais ^^


Faire de l’immunité de la souche de mars ne marche pas sur la souche actuelle (novembre) et a muté 4x !

La pépite pour terminer : cé kiki ki est actionnaire ?! hein ??

ActionnairesThe Vanguard Group  (8,13 %)
Black Rock  (7,7 %)1 
State street corporation  (5,28 %)

A vous de chercher Bill le sauveur de l’humanité 😉

Et enfin :

Les ARN messagers, chatouilleurs du système immunitaire

Les vaccins à ARN messager se basent, comme leur nom l’indique, sur l’injection d’un ARN messager synthétique. Celui-ci comprend la séquence de la protéine d’intérêt, ainsi que d’autres protéines non-structurales qui faciliteront sa traduction par la machinerie cellulaire. Cette séquence est entourée d’une coiffe à l’extrémité 5′ et une queue poly-A à l’extrémité 3′. L’antigène codé par le vaccin BNT162b2 de Pfizer et BioNTech est une protéine S optimisée du SARS-CoV-2. Il existe également une seconde construction dans laquelle on ajoute une réplicase (après le 5′UTR), ces ARN sont appelés auto-replicants (self amplifying). Cette dernière permet d’obtenir plus d’antigènes car la réplicase amplifiera indépendamment l’ARNm.

Tous les mécanismes d’action des vaccins à ARNm ne sont pas encore élucidés, mais il apparait que de nombreux types cellulaires sont capables d’internaliser ces ARN qui sont ensuite traduits en protéine. Ce processus imite ce qu’il se passe dans une infection naturelle, la cellule « infectée » par les antigènes issus de l’ARNm les présente via son CMH aux cellules de l’immunité. Il a été démontré que les vaccins à ARN messager stimulent aussi bien la réponse immunitaire cellulaire (lymphocytes T CD4+ et CD8+), que la réponse immunitaire humorale (activation des lymphocytes B et production d’anticorps spécifiques de l’antigène).

L’ARNm peut aussi déclencher l’immunité innée. Les cellules dendritiques, les monocytes et les lymphocytes B expriment fortement le TLR 7, un système de reconnaissance intracellulaire non-spécifique des pathogènes (système PAMPs-PRR) spécifiques de l’ARN simple-brin. Lorsque le TLR7 reconnait l’ARN simple-brin, les cellules sécrètent de l’IFN-alpha et d’autres chimiokines. Ces cellules, qui sont toutes des cellules présentatrices de l’antigène, activent également les lymphocytes T via leur TLR 7. Ici, c’est bien la molécule d’ARN elle-même qui active ces mécanismes et non l’antigène protéique traduit.

Les vaccins à ARNm sont donc capables d’activer les deux volets de la réponse immunitaire assez intensément pour se passer d’adjuvant. Les ARN nous ont démontré leur capacité immunogène, mais pour améliorer leur stabilité, les chercheurs les encapsulent dans des bulles lipidiques, des liposomes, dans lesquelles l’ARN est stabilisé par des polymères cationiques (l’ARN étant chargé – ). Cela permet de les protéger des ribonucléases présentes dans les tissus et le sang, et d’améliorer leur pénétration dans les cellules.

Le récent communiqué de presse de Pfizer ne détaille pas la nature, la durée et les variations de la réponse immunitaire induite par son vaccin en fonction du profil des participants de l’essai clinique. Ces données seront probablement publiées dans une étude scientifique à paraître prochainement.

LE MICROBE N’EST RIEN LE TERRAIN EST TOUT !!!
merci Antoine Béchamp

Misez sur un truc que vous avez : boost de votre système immunitaire

Une réflexion sur “Ouf nous sommes sauvés… Pfizer est là !

  1. Pingback: Sang et Adn… |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s