Etre un sujet de droit ou pas…

Préambule : Tous les “gouvernements” ont été forclos (loi UCC Doc # 2012127914) depuis le 25/12/2012.

Vous comprenez que face à l’éveil le système accélère son ambition d’esclavage abouti donc totalement verrouillé.

« Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits !
Jean 7:49″

Humain souverain - Home | Facebook

Afin de préparer LE OU LES LIVES à venir sur la fraude au nom et comment engager une démarche de non-consentement il est impératif de lire :

1/- la fraude au nom légal ( nous sommes considérés comme une marchandise par la dénomination de « personne » alors que nous sommes avant tout des êtres humains souverains c’est l’enjeu de cette libération vers une nouvelle terre ! ) nous ne sommes pas des hommes de paille (des entités commerciales)
https://abellinasaintjuste.wordpress.com/2020/11/05/la-fraude-au-nom/.

2/- comment agir pour faire Sécession- légaliser son non-consentement – piste en droit pour les puristes
https://abellinasaintjuste.wordpress.com/2020/11/11/fraude-au-nom-comment-agir/.

3/-fraude au nom partie 3
https://abellinasaintjuste.wordpress.com/2020/11/16/fraude-au-nom-a-lidentite-detre-humain-souverain-partie-3/?fbclid=IwAR0wiXrN5FNFcf8rRD_fcmQwSXnRp2fzDmtU-lXQHCvTCuTyGSQJHC9oYcE

=>> faute de quoi vous n’allez rien comprendre !!!

Pour le Littré, le mot sacré peut s’appliquer aux « choses auxquelles on doit une grande vénération, qu’on ne doit point violer, enfreindre ou qu’on ne doit point divulguer, auxquelles on ne doit point ou ne veut point toucher ».
Le terme de sacré peut se retrouver dans certains textes juridiques.
Ainsi, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 proclame « les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme » et fait de la propriété « un droit inviolable et sacré ».
Le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 prévoit que « le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion, ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés ». Ces exemples non exhaustifs invitent au questionnement sur le sens à donner à cette sacralisation du droit ou cette sacralisation par le droit.

Voici un sujet que je vous partage : accepter ou renoncer d’être « un sujet de droit ». Vous pourriez faire le parallèle avec le système de Ponzi !

Ce terme contractualise avec l’Etat (république française inscrite comme société) notre statut de « personnalité juridique » c’est-à-dire de marchandises -de société au mépris de nos droits humains souverains inaliénables (*).

Un droit inaliénable est un droit directement attaché à la personne en raison même de ce qu’elle est ; un droit inaliénable est un droit inhérent à un individu du seul fait de ce qu’il est et donc du fait de sa condition humaine.

L’État m’a attribué un Nom (en majuscule) mais également une date de naissance : par ouï-dire (ma naissance physique n’est pas ma naissance d’être humain lié au moment de ma conception).

Dès lors tous les documents sans exception porteront les mentions liées à ma personnalité juridique imposée par l’état pour faire de moi « un sujet de droit » le nom de famille en majuscule mais également la dénomination madame / monsieur / mademoiselle.

La dénomination réelle et légale devrait être : la dame ou le sieur en application de l’article 433-19 et 22 du code pénal.

Caractéristiques du droit inaliénable

Un droit inaliénable ne peut être ni transmis, ni cédé, ni vendu et s’éteint au décès de la personne qui le détient. Une personne ne peut donc pas se séparer de ses droits inaliénables, même si elle le souhaite. À l’inverse, un droit qui peut être cédé, transféré ou vendu est un droit aliénable.

Par exemple, une personne ne peut pas renoncer à sa liberté au profit d’une autre personne (esclavage), c’est un droit inaliénable. Les droits humains sont des droits inaliénables et sont rassemblés dans la Déclaration Universelle des Droits Humains (DUDH).

Par contre, une personne peut transférer ou vendre son droit de propriété, il s’agit d’un droit aliénable.

Une mise en bouche pour un live qui sera peut être fait en 1 ou plusieurs sessions.

Exemple : site https://placedeshumains.com/
Proclamation irrévocable de mes droits – .PRENOM

Mes droits

Je réserve tous mes droits naturels, inaliénables et sacrés et n’en abandonne aucun. Mes droits prévalent sur mes obligations. Sans droits, pas d’obligations.

Mes droits sont :
– Le droit à la vie,
– Le droit à la liberté,
– Le droit de propriété,
– Le droit d’information,
– Le droit d’association,
– Le droit au libre arbitre,
– Le droit de voyager librement,
– Le droit de résistance à l’oppression,
– Le droit de reconnaissance de ma personnalité juridique,
– Le droit de réponse et de libre expression,
– Le droit à une justice impartiale,
– Le droit à une nourriture saine,
– Le droit à la dignité humaine,
– Le droit d’autodéfense,
– Le droit à la vie privée,
– Le droit de contracter,
– Le droit à la sureté,
– Le droit au travail,

Les contrats

Ayant de bonnes raisons de croire que la corruption est généralisée, je révoque toute signature passée au NOM de .prénom / NOM EN MAJUSCULE
Il n’existe aucun consentement tacite, supposé ou présumé de ma part.
Mon consentement pour toute chose me concernant, de près ou de loin, doit m’être demandé de manière systématique. Le silence ne présume pas mon acceptation.
Les raisons et les circonstances d’un engagement doivent être expliquées clairement, sans ruse, malice ni tromperie et les conditions négociées et validées par un contrat signé à l’encre fraiche par toutes les parties.
Tout ce qui n’est pas dévoilé, expliqué et écrit clairement est révoqué et nul et non-avenu.
Ceci concerne également mon acte de naissance qui est une fiducie innomée dont les termes ont été dissimulés.

Ma voiture

 Ma voiture est ma pleine propriété. 
Tout contrat supposé, comme le certificat d’immatriculation, avec une pseudo-autorité, préfecture, sous-préfecture, ministère… concernant ma voiture, est révoqué à tout jamais.
La plaque d’immatriculation est uniquement présente pour faciliter la résolution d’un crime quelconque et faciliter les recherches des représentants de la paix.
La plaque d’immatriculation de ma voiture ne présente en aucun cas un accord tacite à contracter ou un abandon de propriété.

Ma maison et mes biens

Chaque humain a droit naturellement à une parcelle de terre.
Mon droit à la propriété est sacré et inviolable (loi UCC Doc# 2012127810, 2012127854, 2012127907 et 2012127914).
Je ne consens à aucune privation de ma propriété, ni de mes biens.
Tout contrat notarié, toute hypothèque cachant une quelconque clause allant à l’encontre de mon droit de propriété est révoqué et nul et non-avenu.

 Créanciers et dettes

 Soyez dûment et officiellement avisé que toutes les banques sont forcloses et déclarées et ordonnées irrévocablement abrogées depuis novembre 2012. (loi UCC Doc# 2012114776, Doc# 2013032035)
Tout créancier, organisme, institution ou société réclamant le paiement d’une pseudo-dette doit prouver l’existence de cette dette.
J’accepte de payer toute créance à condition de me fournir les preuves suivantes :
– des écritures comptables validant les pertes effectives du demandeur,
– une copie du contrat mettant en place quelque chose de valeur égale, signé à l’encre fraiche par moi et le demandeur,
– une facture légale signée comportant un nom et un prénom. ainsi que la signature des deux parties concernees
.

Avis aux autorités

 Soyez dûment et officiellement avisé que tous les “gouvernements” ont été forclos (loi UCC Doc # 2012127914) depuis le 25/12/2012.
Dans la hiérarchie des normes, Les lois internationales CCU (Code Commercial Uniforme) prévalent sur les lois nationales. Désormais, vous n’êtes plus protégé par une entité juridique fictive et vos agissements vous engagent à titre privé. Vous êtes totalement responsable et de façon illimitée de vos actions, sans la protection de l’entreprise ou du gouvernement qui vous emploie (loi UCC Doc # 2012127914).
Pour toute demande envers mon être et afin d’assurer ma sécurité, j’exige :
– que me soit présentée une pièce d’identité,
– que votre demande soit motivée par une raison valable en accord avec le respect de mes droits et conditions cités plus haut.
Je respecte votre libre-arbitre, respectez le mien.
Toute action illégitime engage votre responsabilté personnelle, civile et pénale.

separateur6

 Je suis .corinne pour la famille ayachi être humain bien vivant et conscient qui possède et administre par le dol la PERSONNE légale, entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance, par la République Française (SIREN : 100000017), nommée : .prénom + NOM Le 22 mai 2019.

separateur6

Toute action illégitime est une violation de mes droits cités dans cette déclaration et constitue un accord de votre part à me verser des indemnités pour préjudice subit selon la grille tarifaire suivante (cédule A) :

Indemnités (cédule A) :

Les frais de recouvrement pour tout montant facturé demeuré impayé sont en sus.

 Item DescriptionTarif gramme d’or
pur 24 carats 
Tarif en €uro par chéque certifié
1Toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties.1500 g 55 000,00 €
2Exécuter ou tenter d’exécuter tout instrument de dette émis par une entité corporative forclose.1500 g 55 000,00 €
3Exécuter ou tenter d’exécuter un jugement d’une “Cour”.3000 g 110 000,00 €
4Recourir aux services de toute tierce partie sans un contrat légitime préalable liant les parties.4500 g 165 000,00 €
5Toute menace illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute menace de poursuite, d’arrestation, de lésions corporelles ou d’action judiciaire.3000 g 110 000,00 €
6Toute blessure physique illégitime incluant, mais sans s’y limiter, toute entrave à ma liberté ou toute blessure physique qui m’est infligée.4500 g 165 000,00 €
7Tout dommage réparable illégitime à ma propriété privée ou à mes biens, initié ou causé par l’intervention d’une pseudo-autorité.3000 g 110 000,00 €
8Toute destruction illégitime de ma propriété privée ou de mes biens incluant, mais sans s’y limiter, tout dommage irréparable.4500 g 165 000,00 €
9Toute réclamation visant ma propriété privée ou mes biens incluant, mais sans s’y limiter, toute mise en vente ou mise aux enchères.3000 g 110 000,00 €
10Toute action à l’encontre d’une tierce partie qui a pour effet de me causer des dommages ou des soucis.1000 g 37 000,00 €
11Tout appel téléphonique ayant pour but de poursuivre toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.1000 g 37 000,00 €
12Toute saisie de ma propriété privée ou de mes biens en garantie de paiement de toute réclamation, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.1000 g 37 000,00 €
13Chaque jour où un lien est maintenu à l’encontre de ma propriété privée ou d’un de mes bien incluant, mais sans s’y limiter, une hypothèque légale, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.300 g 11 000,00 €
14Toute exploitation ou perpétuation de tout système monétaire privé dans ses mécanismes d’émission et de recouvrement, de tout système judiciaire qui opère des systèmes d’esclavage.1000 g 37 000,00 €
15Arrestation ou détention illégitime, par jour de calendrier ou par portion de jour.1000 g 37 000,00 €
16Toute action directe ou indirecte visant à bafouer un de mes droits naturels, inaliénables et sacrés cités dans ma proclamation irrévocable.3000 g 110 000,00 €
17aFrais de gestion – Temps passé à l’heure300 g 11 000,00 €
17bFrais de gestion – Temps passé à la minute5 g 185,00 €

MAIS AUSSI :

Contrat de consentement pour mon être libre et souverain

Art. 1 : Seule mon autorité est souveraine et Je déclare nuls et non avenus tous contrats notifiés et acceptés inconsciemment par le passé qui va à l’encontre de ce principe. Ceci est non négociable.

Art.3 : En tant qu’Être libre et souverain, aucune autorité ni aucune loi que je n’ai pas expressément reconnue et consentie, ne peut avoir d’ascendant ni d’incidence sur ma personne.

Art.2 : Mon consentement doit être obtenu loyalement et entièrement pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Il ne peut donc pas être soutiré par la ruse ou le mensonge.

Art.4 : Je ne consens à aucun acte négatif dirigé contre moi, ou contre tout autre Être vivant.

Art.5 : Je ne consens à aucune limitation de mon libre arbitre.

Art.6 : Ce nouveau contrat irrévocable prend effet immédiatement et rétroactivement.

Art.7 : Je me réserve le droit de modifier ce contrat à tout moment et pour toute raison que je juge nécessaire.


(Prénom): de la fratrie (Nom); valeur active de la création, seul Agent autorisé pour
la personne morale « NOM PRÉNOM », valeur sécurisée, tous Droits protégés.

2 réflexions sur “Etre un sujet de droit ou pas…

  1. Pingback: Le dossier ETRE SOUVERAIN |

  2. Pingback: Les républiques et la légalité |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s