Archives de tags | mensonge

Les signes du mensonge

-lecture-compilation-

Merci à vous Ames Lumineuses de me lire, de me suivre.

Vous avez été très nombreux à réagir et à me questionner sur le précédent partage, article Repérer les menteurs

Donc je vais boucler la boucle avec aujourd’hui : « les signes du mensonge », toujours pour vous permettre de vivre vos ressentis du mieux possible (écoutez vous – faites vous confiance !) avec un chouillat d’aide d’observation si besoin était…

La détection de mensonge.

Sachez que cet article ne regroupe évidemment pas tous les signes de mensonges, car ceux-ci sont trop nombreux, qu’ils diffèrent selon les individus, et que certains sont, d’après moi, peu pertinents (comme le croisement de bras par exemple, car, certes une personne qui ment peut croiser les bras, mais toutes les personnes qui croisent les bras ne mentent pas !).

Je ne vous livre qu’une partie des apprentissages que j’ai suivis dans ma vie d’avant (drh-juriste) et lectures.

Alors n’hésitez pas à chercher ailleurs, à lire des livres sur le sujet, des blogs, des articles, à voir des émissions, etc .. mais en tout cas voici ce que j’ai pu collecter depuis quelques années.

Nous parlerons aujourd’hui des mouvements inconscients effectués par notre cerveau lorsque nous mentons.

Attention, il ne faut pas les confondre avec les gestes inconscients, car ceux-ci peuvent devenir conscients avec un peu de regard sur soi et nous pouvons ainsi les maîtriser. Contrairement donc, les mouvements inconscients concernent une partie du corps et ne peuvent pas se contrôler.

Ils sont peu (sans compter ceux inclus dans le dernier article), voyez vous-même :

 Les pieds

Le psychologue Paul Ekman a démontré que l’on détectait mieux le mensonge si on voyait la totalité du corps

Et à raison ! Je vous l’ai déjà dit, plus une partie du corps est éloignée du cerveau, moins celui-ci en a conscience.
Les pieds, sont alors une mine d’informations !
Les psychologues Alan et Barbara Pease ont demandé, pour le démontrer, à des responsables de haut niveau de mentir dans le cadre d’entretiens d’embauche simulés. Ils ont alors confirmé la théorie de P. Ekman, car indépendamment de leur sexe et de leur âge, les mouvements de leurs pieds augmentaient significativement lorsqu’ils mentaient.

Vous me direz « oui, mais c’est comme les mains, on peut les contrôler ! ».
Je vous répondrai qu’il en sera particulièrement difficile, conformément au rapport de distance entre membres et cerveau.
La preuve, les deux psychologues observeront que pour faire gober leurs mensonges, ces hommes et femmes appuyaient leur discours avec leurs expressions et leurs mains, mais ils n’avaient en rien conscience que leurs pieds les trahissaient.

Les gestes en X

C’est Philippe Turchet, dépositaire de la marque Synergologie® (eh oui c’est une marque !) qui a mis en place la théorie des gestes en X.
Lorsque que vous effectuez un geste illustrateur (qui accompagne votre discours) qui prend une direction tendis que votre corps en prend une autre, vous mentez probablement. Nous ne savons pas bien si la vidéo suivante montre réellement un mensonge (je pense même que non) car le geste de Carla Bruni est probablement conscient, étant donné qu’il illustrerait bien la dissociation dont elle parle.
Cependant il vous montre le principe du geste en X ! 😉

vidéo

 Le retrait

Le retrait est un recul que va faire la personne lorsqu’elle ment.
Elle le considérera comme un pas naturel, d’où le fait qu’il soit dur à dissimuler.
C’est le signe que la personne se sent a besoin de plus d’espace vital quand elle sort son mensonge. Il apparaîtra souvent après la prononciation du mensonge, et sera accompagné d’un croisement des bras.

Le raclement de gorge

Tu t’étouffes ? Non, je mens !

Une personne qui ment aura de forte tendant à s’éclaircir la voix un peu trop souvent. Méfiance !

Le Pouls

Lorsqu’un individu est en état de stress, comme lors d’un mensonge pouvant bien lui coûter un bras, son pouls augmentera.
Mais  vous ne pouvez pas utiliser ce principe de n’importe quelle manière.
D’ailleurs, il n’en existe qu’une seule (à ma connaissance) : lorsque vous serez la main d’une personne (seul moment pendant lequel vous pouvez prendre son pouls), posez votre question de la manière la plus brusque possible !

Mais soyez précautionneux : si la question gêne la personne, c’est naturelle que son pouls s’affole, même si elle ne ment pas !

Le MEUL (mouvement d’épaule unilatéral)

Le MEUL est un rehaussement inconscient de l’épaule qui trahit le mensonge. Il est particulièrement difficile à repérer dans de vraies situations.
Et n’est surtout pas à confondre (chez les politiciens) avec l’appui d’une main sur le pupitre (propre à notre Président) ayant pour effet de lever l’épaule.

2 autres gestes qui serviront au menteur à mieux être trahit…

La supplication des mains

La supplication des mains est un mouvement manipulateur des mains. Celles-ci s’agitent dans tous les sens, paumes vers le haut.
Ces mouvements sont souvent peu naturels et exagérés.

Les mains dans les poches

Un menteur aura vite tendance à cacher l’une ou les deux mains dans ses poches lorsqu’il mentira. Ce geste de dissimulation traduit justement la dissimulation de la vérité.

Voilà ce que je pouvais partager avec vous pour vous éviter de subir des situations de mensonge, qui plonge votre vibration dans une confrontation négative, ou vous pouvez douter de vous de l’autre…tout cela n’est jamais très bon !

Alors comme déjà indiqué la dernière fois : FAITES VOUS CONFIANCE, faites confiance à vos ressentis, ne cherchez pas à tout comprendre mais pourquoi me ment-il? etc…

Eloignez vous tant que possible de situations anxiogènes, qui vous tiennent dans une énergie basse (bas astral), préférez prendre vos jambes à votre cou et aller chercher bonheur ailleurs… fuyez ceux qui mentent à répétition, vous vous souillez en acceptant cet irrespect.

Namasté ♥

Repérer les menteurs

 

Merci à vous Ames Lumineuses de me lire, de me suivre.

Aujourd’hui j’ai eu envie de partager un sujet qui me tient à coeur « repérer les menteurs »… qui n’a pas un jour ou l’autre eu le doute de se dire : il me monte un bateau là non ? – ça sent le mensonge, le bobard etc…

Je vous entends vous dire mais pourquoi cet article? c’est un peu hors médiumnité tout ça…

Hé bien non, cet article vient en renfort de votre réceptivité. – compilation-partage-

Je reçois beaucoup de messages où bon nombre d’entre vous n’arrive pas à percevoir et accepter leur 1ère impression, leur 1er ressentis avant que cela ne migre vers le DIEU CERVEAU où réside :la conscience, l’analyse, la logique, l’interprétation, l’interrogation bref vous l’avez compris dur de se fier à un ressentis quand le cerveau humain est sur-entrainer à surtout ANALYSER !!! et non pas à ressentir

Immédiatement j’ai pensé aux films : menteur menteur et arrêtes moi si tu peux où le menteur est à l’honneur, où il enchaine par habitude par reflexe mensonges sur mensonges.

Résultat de recherche d'images pour "mensonge image"

Donc pour ceux et celles qui peuvent avoir un moment de « doute »… plutot que de vous torturer les méninges sur le pourquoi du comment, je vous ai dressé la liste de signes qui montrent clairement que votre interlocuteur vous prend pour une bille !

Revenons à nos moutons, voici 11 types de réactions physiques et psychologiques propres au menteur :

Le renforcement

Lorsqu’une personne dit la vérité, elle ne se sent pas dans le besoin d’appuyer ses dires ; cependant, le menteur ou la menteuse pourra utiliser une phrase de renforcement, pour donner plus de crédibilité à son honnêteté (mon œil ! :))

Bien sûr que j’étais avec Sophie, je ne le répèterai pas !

La voix

Lors d’un moment de stress, ou d’émotion forte, comme lors d’un mensonge, la tonalité de notre voix monte (nous parlons plus aigu, plus « haut » pour être exact). Aussi, le débit de mots s’accélère et nous avons tendance à nous emmêler les pinceaux, à bafouiller.

La fragmentation

Un menteur pourra insister un peu trop exagérément en fragmentant ses phrases ; c’est-à-dire en séparant sa phrase en plusieurs séquences :

Jamais [PAUSE], je dis bien jamais [PAUSE], je n’ai vu [PAUSE], ou entendu [PAUSE], quoi que se soit !

L’esquive et le détournement

L’esquive est un moyen pour celui qui veut cacher la vérité de ne pas répondre à une question en parlant d’autre chose, par une affirmation.

– Vous saviez pour le problème de Fred ?
– Concentrons-nous plutôt sur comment le régler ! 

Le détournement conserve le même principe, mais sous la forme d’une question :

– Vous saviez pour le problème de Fred ?
– Pourquoi me demandez-vous cela ? 

Lorsqu’une personne se sert de cette technique, le Dr Paul Ekman vous conseille de suivre le menteur dans son idée, pour revenir à la charge une fois celui-ci détendu, et observer alors une réaction de stress !

Le radotage

Le radotage est le fait de répéter plusieurs fois dans la même phrase les mêmes termes. C’est une technique visible et donc très facilement repérable.

« Rassurez-vous je n’ai rien fait, je n’était pas là, je n’ai rien fait. »

La répétition

Votre interlocuteur répond à votre question en réutilisant votre phrase interrogative sous forme affirmative, c’est ce que l’on appelle la répétition.

– Vous ne croyez pas à ces histoires à dormir debout, rassurez-moi ?
– Mais non je ne crois pas à ces histoires à dormir debout !

La distanciation

La distanciation est l’action verbale de mettre une distance soudaine (ou inhabituelle) entre différentes personnes ou différents éléments de la phrase.

Imaginez qu’un homme parle d’une femme contre qui il aurait porté plainte. Puis il retire subitement sa plainte. Les officiers de police lui demande pourquoi. Jusque là, l’homme parlait de cette femme en utilisant le terme « Mme Dubois », puis au bout de quelques minutes à être interrogé par les officiers, il s’exclament : « Mais elle ne m’a rien fait cette femme, vous dis-je !« 

Le trop-plein de détail

Pour faire avaler son histoire erronée, le menteur pourra essayer de donner le maximum de détails, afin de faire croire à la véridicité de son discours. Seulement, ces détails inutiles ne viennent même pas à l’esprit de celui qui veut raconter la vérité.

« Effectivement, je sais qu’il y était, il avait une voiture grise, même qu’à ce moment, une dame étendait son linge au balcon« 

Racontez-moi ça à l’envers !

C’est quelque chose que vous pourrez demander à quelqu’un qui vient de vous raconter des salades. En effet, lors de l’invention spontanée d’un mensonge, le cerveau ne garde pas en mémoire le mensonge car son but est de produire quelque chose de simplement cohérent. Lorsque vous demandez à une personne qui vient d’inventer un mensonge de reprendre les faits, mais à l’envers (du dernier au premier), ce sera impossible pour lui.

Le freeze

Le freeze s’inspire du principe suivant : une personne qui se concentre sur sa pensée ne peut pas faire plus que de marcher. En fait, si votre interlocuteur est en train de faire la cuisine lorsqu’il cherche un mensonge, il arrêtera toute action autre que de se déplacer. Car son cerveau se concentre sur son mensonge, et plus sur son action culinaire 😉

La latence

Lorsque le cerveau va chercher des informations dans les lobes cérébraux, cela prend un temps déterminé. Dans le cas de mensonge, ce temps est faussé, et la latence de recherche de l’information modifiée. Pour connaître le seuil de latence, prenez des références, en posant des questions simples demandant à la personne de faire appel à ses souvenirs, émotions, jugements, etc.

Dans le cas où la personne avait préparé son mensonge à l’avance, elle n’aura qu’une hâte : vous le sortir. La latence sera diminuée, et votre interlocuteur répondra trop vite à votre question.

Dans le cas ou vous surprenez votre interlocuteur, il lui faudra inventer un mensonge, la latence augmentera, et il répondra trop lentement.

J’espère que ce petit mémo pourra vous aider en espérant (oui je rêve!) que vous n’ayez plus à subir ces vibrations basses que sont : le mensonge, la manipulation, la trahison etc…

Bien sur l’idéal est de faire confiance à votre instinct à vos ressentis sans permettre au cerveau de s’en mêler, comme si vous posiez un diagnostic de manière instinctive – bon entrainement 😉

Namasté ❤ – internet-